ENTREPRISE & 3D

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 15 décembre 2014

Europe : 10 milliards d'euros pour le numérique

atelier-europe-digitale

Le plan de relance de la croissance de Jean-Claude Juncker, présenté par la Commission Européenne ces derniers jours, et qui devrait s’élever à 300 milliards d’euro, devrait comprendre au minimum 10 milliards consacrés aux technologies de l’information, selon Günther Oettinger, le commissaire européen à l’économie numérique. Reste à connaitre les modalités d’attribution de cet investissement et les secteurs qui seront plus particulièrement concernés. Quoiqu’il en soit, cette volonté affichée de soutenir le numérique en Europe est une bonne nouvelle pour le dynamisme du secteur sur notre “vieux” continent qui doit suivre au plus près les locomotives américaine et asiatique pour ne pas se faire distancer. Indispensable pour sortir de la crise et relancer l’emploi !

jeudi 11 décembre 2014

Axeleo : Trophée de l'Innovation Rhône-Alpes 2014 !

Le magazine Bref Rhône-Alpes, qui couvre l’actualité économique de la région, a décerné le 10 décembre dernier ses Trophées de l’Innovation Rhône-Alpes 2014 pour la région lyonnaise. C’est Axeleo, l’accélérateur de start-up porte-drapeau du label FrenchTech pour la ville de Lyon, qui a reçu le trophée dans la catégorie “Services”. Simlinx fait partie des start-ups incubées au sein d’Axeleo via son projet Touch3D destiné à automatiser la création de guides d’utilisation et de maintenance en 3D pour les entreprises.

xvicwpj6y13riocyw5iy

mercredi 10 décembre 2014

SIBAG : Sécurité nucléaire et 3D chez Areva

Lorsque l’on exerce une activité où la sécurité est un enjeu majeur, il est nécessaire d’apporter un soin particulier à la formation des salariés afin que ceux-ci ne mettent pas en danger leur santé ou celle des populations environnantes par des attitudes inappropriées. Areva Melox, qui fabrique des combustibles MOX pour les centrales nucléaires, a choisi d’améliorer le niveau de formation de ses opérateurs en utilisant une simulation 3D. Celle-ci les place en immersion au travers de 18 missions reflétant différentes situations de travail. Comme dans l’exemple connu du simulateur de vol, l’avantage de la simulation 3D est de permettre l’immersion sans risque des apprenants dans des scénarios dangereux pour qu’ils puissent acquérir et maitriser les bonnes procédures.

Sibag 1

Le simulateur, appelé SIBAG, est destiné à la formation des opérateurs qui travaillent en “boites à gants”, c’est à dire une chaine de production sur laquelle ils interviennent au travers de gants hermétiques qui leurs permettent d’effectuer les manipulations sans risque de contamination radioactive. On comprends vite que la proximité avec ce type de combustible pourrait s’avérer dangereuse, si les procédures de sécurité n’étaient pas scrupuleusement suivies, et donc parfaitement maitrisées par les personnels. Les missions s’effectuent au travers d’un écran tactile qui permet de commander l’avatar au travers des différentes missions. Leurs performances sont ensuite évaluées et partagées avec le formateur qui pourra orienter l’apprenant à travailler les notions qui doivent être mieux maitrisées.

SIBAG-4

Avec SIBAG, Areva Melox se dote d’un outil innovant et performant qui lui permettra d’augmenter le niveau de sécurité de son installation.

Sibag 2

Simlinx avait accompagné Areva Melox dans la genèse de ce projet, participant ainsi à sa caractérisation.

jeudi 4 décembre 2014

Scan 3D et impression 3D pour le Président Obama

Quand le Smithsonian Digitization Program Office demande au président des Etats-Unis de se prêter à une séance de numérisation 3D, on imagine qu’il vont mettre les petits plats dans les grands pour réaliser une prestation haut-de-gamme. Et en effet, ils ont utilisé, au travers d’un partenariat avec “University of Southern California’s Institute for Creative Technologies”, un système de scan 3D, le “Light Stage” faisant appel à la technologie “Polarized Spherical Gradient Illumination” qui consiste à illuminer le sujet avec des images polarisées, ce qui permettra aux algorithmes de déterminer avec une grande précision les volumes, puis d’y appliquer les informations de couleurs et textures afin d’obtenir un modèle 3D photo-réaliste du sujet.

Obama-InLightStage-FromBehind

Pour le Président Obama, la technologie a été encore améliorée : 8 appareils photos numériques haut-de-gamme et 50 sources de lumière ont permis de capturer le visage du président en l’espace d’une seconde, chacun des appareils photos prenant une dizaine de photos. Ensuite, afin de capturer également l’arrière de la tête et le buste, des scanners à main à lumière structurée ont été utilisés. Durant ces différentes phases, le président devait bien entendu rester parfaitement immobile.

Hand-held scanners Obama

Le résultat est tout à fait spectaculaire, le moindre détail étant parfaitement restitué. Après optimisations, post-processing et assemblage de l’ensemble des informations issues des différents scanners par la société Autodesk, le résultat est un modèle 3D de 15 millions de polygones :

Obama-Scans

Le modèle 3D du président Obama a ensuite été imprimé avec une imprimante 3D de la société 3D Systems utilisant le procédé appelé “Selective Laser Sintering” (Frittage Séléctif par Laser, en français) qui utilise donc un laser pour faire fondre de la poudre de Nylon et produire une impression très précise et durable. L’impression de la statuette de près de 50cm de haut et de plus de 6kg a pris près de 48 heures, après quoi elle a été refroidie pendant encore 24 heures. Obama est ainsi devenu le premier président immortalisé grâce à une statue 100% numérique.

3D printed Obama

Toutes les photos en grand format et la vidéo qui montre les différentes étapes sont visibles à cette adresse.

jeudi 27 novembre 2014

Scanners 3D : Technologies et usages

Les premiers scanners 3D sont apparus il y a déjà plusieurs dizaines d’années, mais ce n’est qu’assez récemment, et notamment avec l’apparition de l’impression 3D, que ceux-ci se sont démocratisés auprès des professionnels et du grand public.

A l’origine, les scanners utilisaient la méthode dite du “temps de vol” : on envoie un rayon laser vers le sujet que l’on souhaite numériser, et on mesure le temps nécessaire pour que celui-ci revienne vers le capteur. En répétant cette opération de nombreuses fois, on peut déterminer un volume sous la forme d’un nuage de points. Cette technique est toujours utilisée, notamment lorsque l’on souhaite modéliser des environnements extérieurs, des bâtiments, ou des intérieurs volumineux.

Leica-scanstation-P20

Exemple de scanner laser à “temps de vol” Leica ScanStation P20, ici utilisé pour numériser une scène d’accident.

Une variante de ce type de scanner à laser est la méthode dite de triangulation : On envoie un rayon laser sur le sujet et on observe sa position à l’aide d’un capteur photographique placé en décalage sur le scanner. En fonction de la position du point ainsi observé, on peut déterminer sa distance par triangulation. Ce type de scanner peut-être utilisé pour numériser des objets de taille modeste, des intérieurs de petite taille, ou des individus, par exemple.

Les scanners à main peuvent également fonctionner sur ce système de triangulation, mais doivent être eux-mêmes localisés dans l’espace par rapport à un référentiel connu pour pouvoir corriger les variations de position des capteurs et construire un modèle 3D cohérent. Certains scanners capturent parallèlement les images grâce à une caméra vidéo standard afin d’appliquer sur le modèle 3D les couleurs et textures du sujet original.

 

spider_3

Exemple de scanner 3D à main Artec Spider

Une galerie de modèles 3D réalisés avec un scanner 3D à main Artec Spider (@Artec3DScanners): http://viewshape.com/tags/399

Une autre méthode plus récente permettant la numérisation 3D est celle dite “à lumière structurée” : on projette une image (des motifs connus) qui balaye le sujet, et les déformations de cette image révèle les volumes du sujet. Elle ne nécessite qu’un projecteur (type LCD par exemple), une caméra numérique, et un logiciel qui analyse les images résultantes et les convertit en modèle 3D. Cette technique permet la capture simultanée des couleurs et textures du sujet. La rapidité de cette méthode permet également de scanner des objets 3D en mouvement.

Enfin, il existe les scanners passifs qui se basent uniquement sur les images capturées par exemple par une caméra vidéo tournant autour d’un objet. Les variations de lumière réfléchie sur le sujet permettent d’en déduire les volumes. Certains utilisent également des caméras stéréoscopiques.

On trouve aujourd’hui ces différents modèles de scanners 3D sur le marché, avec des prix allant généralement des quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers d’euros, en fonction de la technologie utilisée et de la précision des modèles.

L’apparition de terminaux mobiles (smartphones et tablettes) disposant de capteurs photos de qualité et d’une puissance de calcul importante permet de les utiliser comme scanner 3D. On trouve même des accessoires permettant d’améliorer considérablement la qualité de la numérisation 3D, comme le Structure Sensor (@structure) de chez Occipital qui se connecte à un iPad (ou d’autres terminaux moyennant un adaptateur) et permet de numériser en 3D de manière fine et détaillée pour un prix inférieur à 500€.

blue_latch_detail_upright_2_small

Structure Sensor monté sur un iPad

La société Allemande David (@DAVID_3DScanner) propose un scanner 3D à lumière structurée pour moins de 2.000€, le SLS-2, ainsi qu'un SDK permettant de constituer soi-même son scanner 3D à lumière structurée !

Citons enfin le NextEngine 3D Scanner HD de l'américain NextEngine (@nextengine) qui permet de scanner avec grande précision (100 microns) grâce à un système de triangulation multi-laser pour un peu plus de 2.000€. Les modèles ainsi créés peuvent être lus directement dans SolidWorks, la solution CAO star de Dassault Systèmes.


jeudi 20 novembre 2014

Mat'Days avec Visiativ

Laurent Fiard, Président du MEDEF Lyon-Rhône et co-fondateur de Visiativ, interviendra à la Materiautech le 27 novembre prochain dans les locaux du Plastic Ecodesign Center (39 rue de la Cité Lyon 3ème) sur le thème de la transformation numérique au service des enjeux de la plasturgie.

Aux côtés de Bertrand Barré (The Zebra Company), Cédric Queloz (Rollomatic) et Mathieu Delaunay (Martin Plastiques Innovation) qui partagerons leurs expériences concrètes en la matière, il évoquera les enjeux de l’innovation pour les industriels, la stimulation de l’innovation, le ré-enchantement de la relation client/partenaires mais aussi la mobilisation des collaborateurs pour gagner en productivité.

Le programme de cette demi-journée sera le suivant :

13h30Accueil des participants

14h00Introduction de Laurent Fiard : la transformation numérique dans l’industrie 
PDG du groupe Visiativ et Président du MEDEF Lyon Rhône

14h20Prenons le temps d’innover avec Bertrand Barré
PDG de l’agence d’innovation THE ZEBRA COMPANY

15h00La Perfect Factory avec Cédric Queloz
Directeur Général Adjoint de Rollomatic SA

15h30Le numérique au service de ma conception par Mathieu Delaunay
Chef de projet chez Martin Plastiques Innovation

16h00Questions/Réponses

16h30Hands On - Zones de démo - Apéritif & Networking

Pour vous inscrire gratuitement, cliquez ici

mardi 4 novembre 2014

Interfaces haptiques

Quand on évoque la 3D et les univers virtuels, on pense souvent aux images et aux sons qui sont les plus directement concernés par l’immersion qu’ils permettent de faire vivre aux utilisateurs. Pourtant, l’immersion vient aussi de la capacité à interagir physiquement avec un environnement virtuel, et là, c’est tout de suite beaucoup plus compliqué. Comment permettre des interactions sensorielles avec des images virtuelles ?

C’est tout le sens de la recherche dans les interfaces haptiques qui permettent, dans une certaine mesure, de “ressentir” le contact avec des éléments virtuels.

Les plus anciens se souviennent peut-être du film “Le Cobaye”, sorti en 1992, et qui parlait déjà de réalité virtuelle. Dans ce film, l’utilisateur revêtait une combinaison intégrale suspendue dans un cadre pouvant pivoter sur tous les axes, censée lui donner les sensations physiques du monde virtuel dans lequel il évoluait.

THE LAWNMOWER MAN

Le Cobaye

Depuis, de nombreux systèmes ont été imaginés, plus ou moins encombrant, plus ou moins efficaces, et aujourd’hui encore, on cherche à parfaire les interfaces haptiques pour les rendre plus légères, plus performantes, et souvent adaptées à des tâches particulières. On pense notamment aux “bras haptiques” qui permettent de ressentir le contact au travers du bras que l’on manipule, ou aux gants qui donnent l’illusion de ressentir les matières des objets virtuels que l’on “touche”.

Récemment, de nouvelles technologies ont fait leur apparition qui suppriment la nécessité de porter un équipement et qui utilisent un déplacement d’air ciblé. Pour faire simple, quand notre main “virtuelle” se rapproche d’un objet virtuel, un “canon à air” envoie des petits tourbillons invisibles à haute vitesse vers la peau de la main réelle, lui donnant ainsi la sensation d’avoir réellement touché quelque chose de manière très convaincante. C’est la cas par exemple du système Aireal développé par Disney Research, qui oriente un canon à air capable d’envoyer jusqu’à 30 fois par seconde des petits tourbillons d’air en fonction des actions réalisées dans la 3D.

L’Université de Tokyo a également présenté HaptoMime en octobre dernier, un système qui envoie des impulsions ultrasoniques ciblées vers les doigts d’un utilisateur. Celui-ci peux ainsi “appuyer” sur les touches d’un clavier virtuel visualisé par un système holographique, et avoir l’illusion d’avoir vraiment touché un clavier réel.

Thumbnail-e1414216111442

HaptoMime

Nul doute que ces technologies beaucoup moins lourdes et intrusives permettront à terme d’améliorer la qualité des applications 3D virtuelles.

vendredi 31 octobre 2014

Allizé'Day 2014

Hier 30 octobre à Lyon se tenait le rendez-vous annuel de la filière Plasturgie, organisé par Allizé Plasturgie, le regroupement des syndicats professionnels de l’Est de la France.

Project_Glass small

Le thème central de cette année était “La Plasturgie 4.0, la Smart Industrie”, autrement dit, comment l’ensemble des nouvelles technologies qui émergent actuellement posent les fondations d’une nouvelle révolution industrielle, celle de l’entreprise 4.0, intelligente, connectée.

Réalité virtuelle, impression 3D, objets connectés, Big Data, robotique, permettent aujourd’hui des approches très innovantes qui vont considérablement transformer l’industrie, notre façon de concevoir, fabriquer et distribuer des produits, des services et des savoirs. Le Réel et le Virtuel fusionnent, ouvrant un immense champ des possibles. Autant d’innovations qui sont autant d’opportunités de croissance et de création de richesses !

La Plasturgie, régulièrement à la pointe en terme d’innovations, souhaite participer à la création de cette nouvelle ère de prospérité. C’était l’impulsion donnée hier lors de l’Allizé’Day 2014.

jeudi 23 octobre 2014

3D PrintShow Paris 2014

Le salon londonien dédié à l’impression 3D posait ses valises à Paris pour la deuxième fois, suite au succès de l’édition 2013. Les 17 et 18 octobre dernier, les visiteurs ont donc pu découvrir les dernières tendances et innovations du secteur.

Autodesk Printer

L’imprimante 3D d’Autodesk

D’une manière générale, on constate que l’impression 3D propose de plus en plus de modèles clairement destinés au grand public ou aux petites entreprises, avec des tarifs de plus en plus bas (moins de 1.000€), que ce soit pour les imprimantes ou les scanners 3D. L’ère de l’impression 3D personnelle de masse n’est donc plus très loin.

On observe également que les modèles dédiés aux professionnels couvrent de plus en plus de secteurs, permettant de fabriquer des produits de plus en plus variés. Une véritable porte ouverte à la créativité et à l’innovation, puisque l’on peut imprimer non seulement différentes matières plastiques, mais également du papier, du titane ou de la céramique !

52-shapes-1

L’alimentaire était à l’honneur, avec des imprimantes permettant la confection d’entremets, de desserts au chocolat etc. Nul doute que les pâtissiers, chocolatiers et traiteurs devront bientôt envisager une petite révolution dans leur façon d’exercer leur art, même si les prix réservent aujourd’hui ces équipements à des industriels plus fortunés. Peut-être suffira-t-il bientôt de télécharger une recette de Cyril Lignac sur Internet pour ensuite confier la réalisation de succulentes pâtisseries aux bons soins de l’imprimante 3D de la cuisine.

RIG

Le secteur de la santé est également en train de commencer sa révolution avec notamment la réalisation de prothèses sur mesure imprimées en 3D pour des prix bien inférieurs à ceux habituellement pratiqués.

the-wrex

Mais ce ne sont pas les seuls, puisque l’on peut également aujourd’hui imprimer des meubles, des accessoires de mode, des chaussures, des lampes et même comme on l’avait vu dans un précédent billet, des maisons ou des voitures !

D’autres photo peuvent être consultées à cette adresse.

lundi 13 octobre 2014

Impression 3D : L'avenir de l'industrie automobile ?

Depuis quelques années maintenant, le monde industriel a découvert les technologies d’impression 3D et le vaste champs d’applications rendues possibles. Contrairement à la réalité virtuelle évoquée dans le billet précédent et qui consiste à immerger l’utilisateur dans un univers tridimensionnel virtuel, l’impression 3D a pour vocation de matérialiser la 3D conçue informatiquement dans notre univers réel.

Plusieurs technologies d’imprimantes 3D ont ainsi vu le jour, avec des gammes de prix variables en fonction de leurs capacités techniques et de la taille des modèles que l’on peut imprimer. Cela va de la petite imprimante personnelle destinée au marché grand public des “early adopters” à l’imprimante géante conçue pour imprimer des maisons.

Certains y voient les prémisses d’une innovation de rupture qui bouleversera le monde industriel des prochaines décennies, permettant à tout un chacun de produire ses équipements “à la maison”, ou dans des “micro-usines” spécialisées de proximité. 

L’avenir nous le dira, mais en attendant, il était intéressant de souligner l’initiative de Local Motors qui vient de réaliser la première voiture imprimée en 3D. Présentée à Chicago en septembre dernier, la “Strati” n’est pas intégralement imprimée, puisque certaines parties, et non des moindres, restent manufacturées à l’ancienne (moteur, pneus, batteries etc.). Toutefois, le nombre de pièces habituellement nécessaires à la construction d’une Strati est nettement plus faible que pour une voiture traditionnelle (40 au lieu de 20.000), et chacune d’entre elles peut être réimprimée et changée facilement en cas de casse. Capable de rouler à 60 km/h sur 200km, elle ne viendra pas concurrencer Tesla, mais ce n’était sans doute pas l’objectif du constructeur. Sur le plan de la finition, tout est histoire de goût, mais il y a sans doute, là encore, matière à améliorations. Saluons toutefois cette première qui ouvre sans doute la voix à de profondes modifications dans l’art de concevoir, construire et distribuer des automobiles.

local-motors-strati-001-1500x1000

La Strati de Local Motors

Une note d’humour pour finir :

3d printer

lundi 6 octobre 2014

L'Oculus Rift au salon de l'automobile

L’un des plus grands succès de la plateforme de financement participatif Kickstarter est sans aucun doute le casque de réalité virtuelle de nouvelle génération “Oculus Rift”. Inconnu du grand public il y a encore quelques mois, Oculus s’est rapidement fait une place parmi les technologies les plus attendues de ces prochaines années après son spectaculaire rachat par Facebook en mars dernier pour 2 milliards de dollars.

1300715-oculus-rift-dk2

Pourtant, et même si de nombreuses applications de divertissement grand public sont attendues sur ce périphérique, c’est bien dans le monde professionnel que l’on pourrait voir émerger des applications métier révolutionnaires. La santé ou l’industrie, pour ne citer qu’eux, peuvent par exemple tirer partie de l’immersion dans des univers 3D pour imaginer de nouvelles approches thérapeutiques ou des simulations beaucoup plus réalistes.

L’industrie automobile, déjà utilisatrice de réalité virtuelle depuis de nombreuses années, n’a donc pas attendu pour présenter quelques innovations utilisant l’Oculus Rift. Parmi celles-ci, on peut citer Total qui présente un voyage virtuel dans le moteur pour suivre le parcours de son carburant Excellium comme si on y était. La société Lexus propose quant à elle une application à vocation commerciale en laissant l’utilisateur conduire virtuellement son modèle RC F.

lexus-rc-10857-1

Chez Nissan, on met plutôt l’accent sur le côté ludique en proposant de chausser une paire de rollers virtuels à la poursuite du Juke. Chez Seat, on a choisi de mettre l’utilisateur dans la peau d’un pilote de compétition sur le circuit du Nürburgring, et enfin, l’IFSTTAR propose de tester notre éco-conduite afin de maitriser les gestes qui permettent d’économiser du carburant.

Tout ceci n’est évidemment qu’un début, et il y a fort à parier que de nombreuses autres applications verront le jour, que ce soit dans le monde de l’automobile ou dans le reste de l’industrie.

lundi 29 septembre 2014

Daqri Smart Helmet : Les Google Glass pour l'industrie

La Réalité Augmentée a fait l’actualité depuis quelques mois du fait de l’engagement du géant Google dans le projet “Glass”, qui vise à proposer prochainement au grand public des “lunettes” équipées de cette technologie . Si cette dernière est complexe, le principe est simple : un pico-projecteur projette sur le verre de lunette une image donnant à l’utilisateur diverses informations, éventuellement superposables à son environnement extérieur.

google-glass

On peut imaginer beaucoup d’applications pour ce type de technologies dans l’univers industriel. C’est ce qui a motivé la start-up Daqri, basée à Los Angeles, à concevoir un casque de réalité augmentée spécialement adapté aux ingénieurs et techniciens. A l’instar des Google Glass, il peut ainsi donner à son utilisateur des informations affichées en surimpression de son environnement, lui permettant ainsi d’avoir accès à quantité de données contextualisées.

yu_daqri1

Il devrait être proposé sur le marché avant la fin de l’année, et préfigure, peut-être, une des nombreuses facettes de l’industrie numérique de demain !

lundi 22 septembre 2014

TechDays' Santé 2014 à Lyon

Techdays

Le rendez-vous annuel des acteurs des technologies du monde de la santé aura lieu à Lyon, à l’Espace Ouest Lyonnais, ce mardi 23 septembre. Le programme s’articule autour de 4 points :

- Une conférence plénière sur le thème de la chirurgie ambulatoire

- 4 sessions thématiques

- Des stands d’exposition

- Une plateforme en ligne pour la prise de rendez-vous

GambroT3D 2012-09-27 17-08-48-73

La technologie Touch3D de Simlinx étant un outil particulièrement approprié pour présenter des dispositifs médicaux, nous serons bien évidemment sur place pour échanger avec les professionnels du secteur. N’hésitez pas à nous contacter !

lundi 8 septembre 2014

L'innovation ouverte par Schneider Electric France

Le challenge OPENINNOVATION.CLUB est ouvert du 3 septembre au 26 octobre 2014.

Les start-up & les PME peuvent soumettre leurs innovations, produit ou service liées à l’habitat, notamment dans les domaines de la sécurité, la communication ou de l’énergie.

schneider-v2.site2__1_.jpg

Rendez vous sur le site http://openinnovation.club/

jeudi 13 février 2014

Cap sur les réseaux sociaux !

Pour suivre notre actualité et interagir plus efficacement, nous vous donnons aussi rendez-vous sur les réseaux sociaux :

facebook-76658_640Sur Facebook,  https://www.facebook.com/simlinx.sarl et https://www.facebook.com/SimlinxTouch3D

com-twitter-android1Sur Twitter,  @simlinx et @Touch3D_Simlinx

Google-plus-icon_1Et sur Google+, https://plus.google.com/+Simlinx

 Nous attendons vos visites et vos commentaires ! A très bientôt !

L'équipe Simlinx

jeudi 17 octobre 2013

La Serious Game Expo à Lyon, c'est dans un mois !

SGE_GEN_FR

L’événement de référence sur les Serious Games se tiendra les 20 et 21 novembre prochains à Lyon, à la Cité Internationale – Centre des Congrès, pour sa 9ème édition. La Serious Game Expo, c’est l’occasion de découvrir toutes les nouveautés d’un secteur en fort développement :

  • 41 exposants vous présenteront leurs dernières réalisations et se feront un plaisir de répondre à toutes vos questions,
  • 24 conférences vous seront proposées par les spécialistes du secteur sur les thématiques RH-Formation / Communication-Marketing / Santé-Sécurité,
  • Et pour chacune de ces thématiques, 3 trophées récompenseront les meilleurs réalisations 2013.

Simlinx sera heureuse de vous accueillir lors de cette évènement pour vous présenter ses solutions Touch3D pour l’industrie (marketing, formation, maintenance) ainsi que ses services d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour accompagner les projets de Serious Games des entreprises et des administrations. Venez nous retrouver sur le stand n°21, nous nous ferons un plaisir d’échanger sur vos projets !

lundi 16 septembre 2013

Simlinx vous invite au lancement d'Axeleo

Suite à son rapprochement avec le groupe Visiativ en février dernier, Simlinx a naturellement rejoint son nouvel incubateur maison, AXELEO.

logoaxeleov

AXELEO, initiative du groupe Visiativ (éditeur logiciel, 320p, 50M€ de CA),  le 1er accélérateur privé pour les startups logicielles, est heureux de vous convier à son lancement :

LANCEMENT D’AXELEO

25 septembre 2013 à partir de 16H30

Espace Alpha 24, avenue Lamartine

69260 Charbonnières les Bains

Pour répondre à l’isolement des entrepreneurs, le groupe Visiativ apporte une réponse innovante et responsable.

AXELEO accompagne les entrepreneurs du numérique à accélérer leur go-to-market au travers d’une démarche lean startup, un accès structuré au capital client du groupe Visiativ (8000 clients) et à son portefeuille technologique (Smart Entreprise Applications, GED, BPM, E-commerce, Social plateform).

Son objectif : permettre à ses membres de multiplier par 4 leur compétitivité et de raccourcir par 2 leur time to market.

AXELEO, le groupe Visiativ et ses partenaires vous invitent à la présentation officielle de l’accélérateur :

Programme

16h30 Accueil

17h00 Introduction par Monsieur Maurice Fleury , Maire de Charbonnières

17h10 Présentation d’Axeleo par

Christophe Dumoulin, Président, Axeleo

Laurent Fiard, Co-Président, Visiativ

17h30 1ère session | 4 startups se présentent : Anaxago, Biboard, Jobweb, Strategeex

18h00 Panorama des dispositifs d’accélération pour les entrepreneurs du logiciel en Rhône-Alpes avec :  

Eric Burdier, Directeur Opérationnel, Axeleo

Carole Granade, Présidente, Boost In Lyon

Pierre Dianteill, Directeur Marketing et International, Cegid

Thierry Alvergnat, Directeur Général, Cluster Edit

Michel Coster, Professeur en entreprenariat et Directeur de l'incubateur EM Lyon

18h30 2ème session | 4 startups se présentent : Le Réseau Humain, Lynkoa, Simlinx, Shazino

19h00 Cocktail et networking

Inscription gratuite : http://axeleo2509.eventbrite.fr

Contacts : Eric BURDIER, eburdier@axeleo.com - Bruno VIALLEFONT, 04 78 87 33 08, bviallefont@visiativ.com

vendredi 13 septembre 2013

La journée Entreprises 2.0

8 octobre : le rendez-vous des entreprises industrielles 2.0

Entreprises2.0

Venez échanger avec des experts, des confrères et partager leurs expériences

La compétitivité des entreprises fait la une des média. L’innovation apparait dans différents baromètres comme la valeur clés à développer pour répondre aux enjeux du moment.
Au cours de différents échanges, vous avez été également nombreux à mettre en avant la nécessaire adaptation de votre entreprise au nouveau contexte économique.

Partenaire de votre développement depuis de nombreuses années, Visiativ et ses marques (Axemble, Isoflex, Isotools, Mindeex, Novaxel, Simlinx, VDoc…) vous proposent de vous accompagner dans cette démarche.

Lors de cette 1/2 journée d'échanges, nous vous proposons au travers de 3 parcours spécialisés :

  • De développer votre compétitivité en anticipant les mutations

  • d’influencer votre marché avec une offre produit incomparable

  • d’améliorer l'efficacité opérationnelle en développant l'intelligence collective

  • de réussir la transformation de votre entreprise en intégrant les Hommes

Nous espérons vous voir nombreux !

mardi 27 août 2013

Candidatures pour les Trophées Serious Game Expo 2013

L’édition 2013 de la traditionnelle Serious Game Expo de Lyon décernera ses récompenses le 20 novembre prochain. Des trophées seront remis dans les 3 catégories suivantes :

  • RH / Formation
  • Advergame Communication / Marketing
  • Santé / Sécurité
Ils bénéficient d'une couverture média importante, à l'occasion du principal évènement du Serious Game en France.

Vous avez récemment produit, acheté, déployé un Serious Game ? Alors n'hésitez pas !

Connectez vous directement sur le site de l’évènement, un simple formulaire est à remplir en ligne.

L'appel à projet Serious Game Expo se clôture le 30 août 2013 !


Nous en profitons pour vous souhaiter un bonne rentrée,

L’équipe Simlinx

mardi 18 juin 2013

La Journée de l'Usine Numérique

Jeudi 20 juin prochain se tiendra à l’Hôtel de Région Rhône-Alpes (Lyon-Confluence) la Journée de l’Usine Numérique. L’occasion de rencontrer en un seul lieu tous les acteurs du marché de la conception, de la simulation et du prototypage rapide. Ateliers thématiques, témoignages, échanges avec des dirigeants, chefs de projets ou responsables de bureaux d’étude sont au programme !

invit2

Simlinx sera exposant lors de cette journée, c’est donc l’occasion de venir nous voir sur notre stand pour découvrir et essayer Touch3D, l’application 3D temps-réel tactile développée spécifiquement pour les industriels fabricants et exploitants de machines pour :

Billion Touch 3D 2012-09-18 09-38-38-53

Vous pourrez essayer sur iPad ou PC les applications réalisées pour nos clients et mesurer la puissance offerte par l’innovation Touch3D !

En attendant, vous pouvez consulter la vidéo de présentation de Touch3D : http://youtu.be/WwDiUWMMvj8

- page 1 de 7